13 644 personnes connectées

8 bonnes raisons de lire la BD Persepolis, chef-d’œuvre caustique et cynique sur la société iranienne

La France est un haut lieu de la bande dessinée, et certaines de ces œuvres sont d’une qualité exceptionnelle, comme c’est le cas de Persepolis, de Marjane Satrapi. Acclamée par la critique et le public, la BD créée par l’auteur iranienne continue de passionner. Vous ne connaissez pas ? Voici pourquoi vous devriez vous y mettre !

C’est une plongée passionnante dans l’histoire de l’Iran

Persepolis-1

L’auteur, Marjane Satrapi, d’origine iranienne, a vécu les grands bouleversements politiques de son pays, comme le renversement du Shah, empereur d’Iran, et la révolution islamique, et elle nous conte dans son récit l’histoire vue de l’intérieur, par les yeux de l’enfant qu’elle était. Un témoignage d’une rare intensité.

En outre, la petite Marjane, le personnage principal, est issue d’une famille très politisée et progressiste, et le durcissement de la société iranienne, vue de l’intérieur, est très bien rendu et nous permet de mieux comprendre l’évolution du pays.

 

C’est un témoignage de guerre

Persepolis-2

Durant l’enfance de Marjane, l’Iran s’engage dans une violente guerre avec le pays voisin, l’Irak, de 1980 à 1988. L’œuvre nous conte par le menu le quotidien de la guerre du point de vue des civils, entre violences et privations, pénuries et patriotisme.

Cette dimension nous offre le récit universel et bien trop répandu du triste sort des victimes indirectes de la guerre.

 

C’est un témoignage poignant de la condition féminine

Persepolis-BD-2

Dans la théocratie iranienne, il ne fait parfois pas bon être une femme, et Marjane nous en offre un aperçu à travers son récit, mettant en relief la condition des femmes avant et après la révolution.

Marjane, qui a pourtant vécu dans une famille progressiste, doit désormais apprendre à se cacher et à se faire discrète dans une société qui fait la part belle au patriarcat.

 

C’est un aperçu d’une société totalitaire

Persepolis-BD-3

La société iranienne immédiatement après la révolution est loin, très loin, d’être démocratique. Prisonniers politiques, répressions, propagande massive, culte de la personnalité, tout l’arsenal d’une société totalitaire, qu’elle soit soviétique, nazie ou fasciste, est fortement répandu.

Marjane voit cela avec ses yeux d’enfant s’éveillant peu à peu à la politique : des membres de la famille disparaissent, sont faits prisonniers, d’autres réapparaissent, la police politique circule dans la rue sans qu’elle comprenne leur objectif… C’est à travers le regard candide de la jeune fille que cet aperçu glaçant nous est offert.

 

C’est également une histoire d’exil et d’émigration

Persepolis-5

Marjane et sa famille ont parfois fui les moments les plus durs du pays pour l’Occident, et la jeunesse de l’enfant dans ces pays est un édifiant témoignage de ce que nos sociétés peuvent réserver de pire et de meilleur à ceux qui cherchent à s’intégrer.

Si la jeune Iranienne s’épanouit au contact des valeurs et de la culture européennes, elle est parfois victime d’exclusions et d’humiliations. Elle finit par devenir une iranienne en Occident, et une Européenne en Iran, un pont entre deux mondes.

 

C’est un récit plein d’humour

Persepolis-BD

Certes, les sujets abordés sont loin de paraitre très compatibles avec l’humour, mais l’auteur réussit avec talent à concilier les deux. Le regard candide qui nous est offert est mainte fois propice à un humour subtile.

Véritablement, l’auteur nous offre un style unique et très plaisant à lire, mêlant à la fois l’humour et le sérieux d’une manière magistrale.

 

La bande dessinée a été adaptée en un excellent film

Persepolis-BD-4

Adaptée en 2007, l’œuvre a donné naissance à un film réalisé par Vincent Paronnaud et Marjane Satrapi. Acclamé par le public et la critique, la notoriété du film est telle que beaucoup ne connaissent que lui et passent à côté de la bande dessinée, ce qui est fort regrettable. Mais, si, à l’inverse, vous lisez le format papier de l’histoire, vous découvrirez le film avec plaisir.

 

L’œuvre est censurée aux États-Unis

Persepolis-7

Pour d’obscures raisons, Persepolis est la seconde œuvre la plus censurée outre-Atlantique. Certains lui reprochent ses allusions aux jeux d’argent et à la sexualité, ce qui pourrait certes choquer une société aussi puritaine que la société américaine, mais d’autres lui reprochent également son scénario, éminemment subversif. Il ne faut pas oublier, après tout, que les relations américano-iraniennes sont très tendues, et beaucoup n’ont pas apprécié une bande dessinée qui offre un visage humain à un peuple honni dans le discours officiel.

Et bien entendu, vous ne voudriez donc pas passer à côté d’une œuvre qui a choqué l’Amérique, n’est-ce pas ?

 

Œuvre au succès immense, Persepolis n’intéressera pas que les fans de bandes dessinées mais également tous ceux qui cherchent à en savoir plus sur l’Iran, la condition des femmes au Moyen-Orient, le totalitarisme et le fanatisme. Cette oeuvre est une véritable fenêtre sur la société iranienne. Malgré sa censure outre-Atlantique, celle-ci est emblématique de la bande dessinée indépendante. Comptez-vous lire cette formidable BD ?

Le mur de Berlin, “Mur de la honte”, qui a séparé des familles pendant 28 ans, a été construit en une nuit le 12 août 1961.

— @DailyGeekShow