12 759 personnes connectées

6 conseils pour convaincre votre entourage d’adhérer à vos idées

convaincre-son-auditoire-une

Avoir une idée qui paraît géniale peut susciter l’excitation et l’envie de la concrétiser au plus vite. Mais cet enthousiasme se heurte parfois à l’avis des autres. L’avis de vos supérieurs, de vos collègues et parfois même de vos amis pourra vous aider à mener à bien votre projet. DGS partage avec vous 6 conseils qui vous permettront d’obtenir leur approbation et leur soutien.

 

1. Connaissez votre idée sur le bout des doigts

homme-face-auditoire

Cela peut sembler évident mais cette connaissance parfaite est réellement indispensable. C’est une chose d’avoir une inspiration fulgurante mais exposer une idée mûrement réfléchie en est une autre. Avoir anticipé jusqu’aux moindres détails est important pour obtenir plus de soutien.

Une bonne façon de tester cette connaissance est d’expliquer votre idée à l’un de vos amis en seulement quelques phrases. Il devrait être en mesure de comprendre facilement, si il ou elle semble dubitatif, vous avez besoin de faire des efforts de clarification et comprendre votre idée. En outre, apprenez à anticiper les questions que l’on pourrait vous poser à propos de votre idée.

 

2. Adaptez votre discours à votre auditoire

auditoire-conference

Vous ne devez pas tenir sans cesse le même discours indépendamment de votre auditoire. Au contraire, vous devez bien connaître votre public et savoir comment il digère les informations. Si vos auditeurs ont tendance à entrer dans les détails, alors vous aurez besoin de faire beaucoup d’analyse pour vendre votre idée. D’autre part, s’ils sont a priori réticents, vous devez aller droit au but et exprimer vos arguments de manière courte et succincte.

Vous devez également avoir une idée de la façon dont votre idée peut les aider à atteindre leurs objectifs et adapter votre argumentaire en tant que tel. Par exemple, si votre patron doit approuver votre idée, vous devez savoir comment elle peut l’aider personnellement. Soutenir votre idée pourrait montrer qu’il ou elle sait identifier les opportunités stratégiques.

 

3. Faîtes une analyse détaillée de votre idée

public-pendant-une-conference

L’analyse est essentielle car c’est elle qui fournit les éléments nécessaires pour convaincre réellement les gens d’adhérer à vos idées. Par exemple, si vous dites que vous voulez conquérir un nouveau marché avec comme argument « il y a beaucoup de clients potentiels », vous laissez la possibilité aux gens de remettre en cause votre idée : Voulez-vous dire 100 ou 100 000 clients ? Comment savons-nous qu’ils sont des clients potentiels de votre service ?

Un meilleur argument serait que, en utilisant les données recueillies par le recensement, vous êtes en mesure de savoir qu’il y a environ 1 000 000 de clients potentiels qui entrent dans les niveaux de revenu et d’éducation cibles de votre entreprise. En utilisant des sources fiables et des indicateurs significatifs, vous êtes en mesure de convaincre facilement et d’éviter les questions classiques sur les chiffres et les sources.

 

4. Donnez une impression de facilité et d’aisance

femme-cadre-assise

Même si vos collègues croient en votre idée, ils peuvent se sentir intimidés par les étapes nécessaires avant d’y arriver (et le travail qu’ils vont potentiellement devoir accomplir). Pour éviter cela, faites en sorte de rendre votre idée aussi facile à réaliser que possible. Cela signifie faire un peu de planification pour anticiper leurs préoccupations ou leurs besoins et leur montrer que ce n’est pas un problème.

Par exemple, si vous savez que la personne à qui vous parlez aura besoin de l’accord de son patron, vous pouvez lui donner un email pré-écrit qu’il pourra utiliser pour expliquer votre idée. C’est une part de travail en moins pour lui et il pourra partager au mieux votre idée. Vous pouvez également exposer un plan de travail pour que chacun connaisse la charge supplémentaire qu’il devra effectivement apporter.

 

5. Obtenez du soutien et des recommandations

poignee-de-main-employee-patron

Une autre excellente façon de vendre votre idée est de travailler votre politique et d’obtenir de l’aide avant même que l’idée ne soit lancée. Lorsque vous allez à une conférence pour expliquer votre idée, il est idéal qu’elle ne soit pas totalement nouvelle pour tout le monde et qu’une partie de l’auditoire soutienne déjà votre démarche.

Pour ce faire, il est important de demander aux gens leurs impressions en ce qui concerne les premières versions de votre idée (même si vous n’en avez pas vraiment besoin). Ils vont probablement se sentir impliqués dans son succès et peuvent même vous donner quelques bonnes idées pour renforcer votre dossier.

 

6. Vérifiez que votre auditoire a tout compris

micro-devant-auditoire

Il y a deux bonnes questions à poser pour s’assurer que vous avez clairement expliqué votre démarche. « Alors ? Qu’en pensez-vous ? » Cette question va permettre à ceux qui vous ont écouté, d’expliquer la raison pour laquelle ils devraient se préoccuper de votre idée. « Et que doit-on faire maintenant ? » Cette question vous permet de veiller à la clarté de votre discours.

Sans une raison claire et personnelle expliquant pourquoi les gens devraient se soucier de votre idée, vous ne serez pas en mesure d’obtenir un soutien. Aussi, même si certains semblent ne pas adhérer à votre idée, ils ont besoin de savoir ce que vous attendez d’eux, qu’il s’agisse de l’envoi d’un dossier à leur patron, d’un financement, ou tout simplement de confirmer que votre idée est la bonne.

 

L’idée en elle-même est essentielle, bien évidemment. Mais si vous suivez ces 6 recommandations, vous êtes certainement sur la bonne voie pour convaincre votre auditoire. Nous, on a pris note de ces indications et on regrette de ne pas avoir connu plus tôt ces méthodes qui semblent très efficaces. Et vous, quel conseil supplémentaire pourriez-vous offrir à nos lecteurs pour expliquer au mieux leurs idées ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Les corbeaux gardent la mémoire des visages et sont capables de s’en prendre à l’homme.