13 315 personnes connectées

56% des Américains considèrent la traque téléphonique comme une bonne manière de lutter contre le terrorisme

56-des-americains-considerent-la-traque-telephonique-comme-une-bonne-maniere-de-lutter-contre-le-terrorisme-une

Le gouvernement américain est en émoi : depuis plusieurs jours on sait que l’administration a accès à toutes les conversations téléphoniques, SMS ou mails… Mais le pistage des données téléphoniques ne dérange pas 56% des américains. Au contraire, ils approuvent si c’est pour lutter contre le terrorisme.

Le gouvernement américain continue de faire face aux retombées politiques et sociales des révélations de l’affaire PRISM. Le PRISM est une opération gouvernementale chapeautée par le FBI et la NSA (l’Agence Nationale de Sécurité américaine) qui vise à utiliser le programme PRISM pour accéder aux données de nombreux sites et firmes d’Internet. Parmi eux : Facebook, Skype, Google, Microsoft, AOL ou encore Apple. Selon ses révélations, publiées dans le journal britannique The Guardian et dans le Washington Post, le service de stockage de fichiers Dropbox devrait être concerné d’ici peu.

A la suite de ce scoop, une étude menée par le centre de recherche Pew révèle que 56% des américains ne sont pas dérangés outre mesure de savoir que la NSA ou le gouvernement en général peuvent inspecter n’importe quelles données sur leurs téléphones tant que c’est pour la bonne cause : à savoir la lutte contre le terrorisme. Au contraire, 41% des américains trouvent cela inacceptable.

56-des-americains-considerent-la-traque-telephonique-comme-une-bonne-maniere-de-lutter-contre-le-terrorisme1

L’étude va plus loin et montre que 62% des sondés considèrent que l’ « enquête contre les terroristes » est plus importante que le respect de la vie privée. Un chiffre assez haut mais qui n’est pas aussi élevé que le résultat d’un sondage de novembre 2010 où 68% des américains étaient du même avis. Les américains sont tout de même 32% à trouver le respect de la vie privée plus important que la chasse aux terroristes.

En revanche 52% des américains continuent de s’opposer à l’espionnage des e-mails par l’administration, ce qui peut sembler paradoxal sachant que la majorité accepte quand même d’être pisté via leurs téléphones portables.

56-des-americains-considerent-la-traque-telephonique-comme-une-bonne-maniere-de-lutter-contre-le-terrorisme2

Chez DGS on se demande ce qu’aurait donné un tel sondage en France. Trouveriez-vous normal que le gouvernement piste toutes les données de votre téléphone (sans parler des mails) pour traquer des terroristes ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux