13 814 personnes connectées

3 raisons d’aller voir Ghost in the Shell, l’adaptation tant attendue du manga culte

Dans un futur proche, notre société de plus en plus connectée est en proie à une menace invisible capable de prendre le contrôle des esprits ou de pirater des robots. Seule Major, un cyborg au corps robotique mais à l’esprit humain, est capable de l’éradiquer. Cependant, lors de son combat contre cet ennemi, elle découvre qu’on ne lui a pas sauvé la vie : on lui a volé. Commence alors une quête pour Major afin de découvrir la vérité sur son passé. 

L’ADAPTATION LIVE D’UN CLASSIQUE DU MANGA ET DE LA SF

Manga de 1989 incontournable pour les amateurs de Cyberpunk (un genre caractérisé par des univers futuristes souvent très sombres), Ghost in the Shell siège également au panthéon des œuvres cultes de la science-fiction. L’œuvre originale signée Masamune Shirow nous plonge en 2030, au cœur d’un Japon régi par la robotique. Très marquant à sa sortie, le manga aborde des thèmes forts comme la frontière entre le corps et l’esprit, la notion d’être vivant ou encore la différence entre l’Homme et un robot. Autant de sujets qui sont au cœur de l’intrigue du film mais qui sont abordés de manière à convenir à tous, que l’on soit néophyte en la matière ou que l’on connaisse l’histoire.

UN CASTING DE QUALITÉ PORTÉ PAR SCARLETT JOHANSSON

Pour incarner Major, le réalisateur Rupert Sanders a décidé de faire appel à une femme qui soit à l’image de l’héroïne du manga : à la fois forte physiquement et mentalement. Et si son apparence est un peu différente de celle du personnage originel, Scarlett Johansson l’endosse très bien. Habituée aux films d’action, elle se glisse sans difficultés dans la peau du cyborg. Et elle peut compter sur un casting 4 étoiles tout au long du film : la belle va ainsi croiser au cours de son aventure Juliette Binoche, Michael Pitt (vu dans les séries Hannibal et Boardwalk Empire) ou encore Takeshi Kitano.

UN UNIVERS VISUEL INTENSE RENFORCÉ PAR DES EFFETS SPÉCIAUX SAISISSANTS

Au-delà des grands thèmes abordés, la puissance de Ghost in the Shell provient également de son univers visuel. Entre les hologrammes qui vous observent du coin de l’œil, les combinaisons de cuir, la nourriture en tube et les geishas robotiques, le film dépeint une vision futuriste de notre quotidien qui en devient presque troublante. L’esthétique du film est d’ailleurs intensifiée par les effets spéciaux, très présents notamment dans les scènes d’action. Un charme visuel qui veut rendre hommage au film d’animation d’origine et qui, s’il séduit le public, pourrait ouvrir la voie à l’adaptation d’autres classiques japonais par les studios américains.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux