13 372 personnes connectées

3 raisons d’aller voir La Belle et La Bête, la somptueuse adaptation du dessin animé mythique

XVIIIe siècle : un jeune prince est condamné à vivre dans la peau d’une bête jusqu’au jour où il trouvera le véritable amour. Ce conte qui a bercé des enfants du monde entier revient sur les grands écrans dans une adaptation en prise de vue réelle, 26 ans après la projection de l’œuvre qui l’a inspiré, le classique de l’animation des studios Disney.

UN CLASSIQUE REVISITÉ ET ACCLAMÉ

Sous la baguette de Bill Condon, le dessin animé de 1991 réalisé par les artistes du Studio Disney retrouve une nouvelle vie : Emma Watson (Harry Potter) et Dan Stevens (Downton Abbey) prêtent leurs traits à la Belle et à la Bête dans un film qui semble d’ores et déjà avoir séduit les spectateurs. Malgré une concurrence rude cette année, l’adaptation en prise de vue réelle du classique de l’animation par Disney est entré dans le top 10 des films grand public ayant rapporté le plus d’argent dès ses premiers jours d’exploitation. Aux États-Unis, il a déjà battu un record en s’installant en première place des meilleurs démarrages de tous les temps pour un mois de mars. Un accueil chaleureux qui n’a rien de surprenant au vue du casting et des scène iconiques que l’œuvre reprend.

 

UN FILM POUR LES FANS DE DISNEY

Son succès, le film le doit à plusieurs choses : en jouant sur la corde sensible, le long-métrage parvient à recréer la magie découverte dans le film d’animation sur lequel il est basé. Nostalgie et souvenirs sont au rendez-vous lorsque la bande son magistrale du Disney de 1991 trouve son chemin dans la relation des deux personnages. Ajoutez à cela des effets spéciaux incroyables (dont la bande annonce nous donne un avant-goût) et un casting à la hauteur de l’œuvre et vous obtenez l’une des meilleures adaptations stricto sensu des films Disney.

Bill Condon, qui a fait ses preuves à de nombreuses reprises dans le Cinquième Pouvoir, la saga Twilight ou Mr Holmes a su s’entourer d’acteurs faisant partie des plus prisés d’Hollywood : Emma Watson et Luke Evans sont accompagnés des voix d’Ewan MacGGregor (Star Wars, I Love You Phillip Morris), de Ian MacKellen (X-Men, Le Seigneur des Anneaux) et d’Emma Thomson (Harry Potter, Men in Black 3) qui interprètent respectivement Lumière, Big Ben et Mme Samovar.

 

LA BELLE, LA BELLE ET LES AUTRES

Disney n’a pas à rougir de ses adaptations qui suivent deux écoles : les créations originales qui parviennent à moderniser les contes déjà adaptés par la société (Alice au Pays des Merveille, le Livre de la Jungle) et les adaptations au sens propre comme c’est le cas de la Belle et la Bête. Ici, on retrouve tous les éléments qui ont fait la beauté du dessin animé en 1991 et pour cause : ce dernier avait remporté un franc succès en salle et une nomination aux Oscars pour le meilleur film. En 2017, Disney a prouvé sa légitimité à reproduire ses propres créations et la Belle et la Bête n’est qu’une adaptation parmi d’autres : la Petite Sirène, Cruella, Jumanji, Mary Poppins et bien d’autres devraient retrouver le chemin des salles obscures dans les mois et années qui arrivent.

En 2015, 45,9% des parlementaires européens étaient des femmes.

— @InseeFr