12 701 personnes connectées

3 erreurs bénéfiques pour votre carrière professionnelle… A condition de ne les faire qu’une seule fois !

conseil-travail-une2

Sur le plan professionnel, il vaut mieux éviter de faire des erreurs. Cela dit, c’est en se trompant que l’on apprend et que l’on s’améliore ! Une fois n’est pas coutume, voici 3 erreurs que vous devriez faire juste une fois pour le bien de votre carrière.

 

Erreur n°1 : Faites des promesses que vous ne pourrez pas tenir

femme-stressee-boulot

Que vous soyez nouveau dans le monde du travail ou non, vous aurez inévitablement tendance à vouloir (trop) bien faire pour impressionner votre supérieur et vos collègues. Pour ce faire, vous êtes en général prêt à tout. Cela dit, il n’y a rien de pire que de faire des promesses en ayant conscience que vous, ou l’entreprise que vous représentez dans le cas d’un contrat, ne pourrez pas les tenir.

Pour autant, faire cette erreur une fois dans votre carrière ne peut vous être que bénéfique : une fois commise, vous ne promettrez plus jamais la lune, si vous êtes conscient de ne pouvoir l’atteindre. Vous en sortirez grandi en ayant appris, à vos dépens certes, que mieux vaut être réaliste et honnête avec ce que vous avez réellement à offrir, que ce soit à un client, un collègue ou un supérieur hiérarchique. L’avantage de ce réalisme réside dans le fait que, le seul risque que vous prenez est de faire mieux que ce que vous aviez promis, vous attirant de ce fait les faveurs des personnes concernées, ce qui est indéniablement mieux que de les décevoir ;).

 

Erreur n°2 : Rendez-vous à un entretien sans y être préparé

mauvais-entretien

En général, si vous vous présentez à un entretien sans avoir préalablement bûché ce dernier, vous avez toutes les chances de ne pas être retenu. En effet, que répondre aux questions favorites des recruteurs si vous n’êtes pas prêt ? C’est simple, vous ne pouvez pas. Vous devrez vous contenter de réponses approximatives qui trahiront votre manque de préparation en un rien de temps.

Cela dit, se présenter à un entretien « les mains dans les poches » est la meilleure erreur que vous puissiez faire : une fois que vous aurez connu l’embarras de passer pour un adolescent qui ne sait pas quoi répondre aux questions qui lui sont posées, et que vous vous serez logiquement fait recaler, vous préparerez inconsciemment tous ceux qui suivront de la meilleure des façons.

 

Erreur n° 3 : Passez à côté d’une opportunité parce que vous avez peur de l’échec

homme-effraye-travail

Au cours de votre carrière, vous aurez sans aucun doute un grand nombre de raisons de refuser une mission supplémentaire ou de rejeter une opportunité : un trop gros volume de travail, l’impression que vous n’en êtes pas objectivement capable… Et dans certains cas, c’est la peur de l’échec qui parlera à votre place.

Cela dit, aussi effrayant que cela puisse être, refusez et vous vous en mordrez les doigts dans la seconde qui suivra. Si on vous propose de nouvelles missions ou de nouvelles responsabilités, c’est en général parce que vous en êtes capable et que vous avez préalablement fait vos preuves. En rejetant une pareille opportunité, vous ne ferez que prouver que vous n’êtes pas, au final, la personne que votre supérieur pensait. Ainsi, faire cette erreur une fois vous guérira à tout jamais de votre peur de l’échec. Cela ne veut pas dire que vous accepterez tout et n’importe quoi, mais que vous pèserez le pour et le contre avant de donner votre réponse définitive. Enfin, gardez à l’esprit que la prise de risque est souvent récompensée ;).

 

Nous voilà rassurés ! Faire des erreurs de parcours n’est pas forcément une mauvaise chose pour l’avenir de notre carrière professionnelle. A condition, tout de même, d’en tirer des enseignements positifs. Au bureau, on s’est déjà tous présentés à un entretien que nous n’avions pas préparé : ça nous a bien servi de leçon 😛 ! Quelles sont les erreurs que vous avez commises et qui se sont avérées être bénéfiques professionnellement ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux