12 086 personnes connectées

26 survivants d’agressions sexuelles s’arment de courage pour citer leurs agresseurs

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-pour-citer-leurs-agresseursune

Les agressions sexuelles sont traumatisantes et difficilement surmontables pour les victimes, quel que soit leur sexe. Voici le projet poignant d’une photographe américaine qui aide les victimes de viols à affronter leurs peurs et à témoigner contre leurs agresseurs à travers des clichés qui ne laissent pas indifférent.

Le projet de la photographe Grace Brown continue. Appelé « Incassable », il a vu le jour il y a 2 ans et part d’un concept très simple : n’importe quelle personne, homme ou femme, victime d’une agression sexuelle et souhaitant s’exprimer peut en faire la demande. Il suffit simplement d’écrire sur un carton, une feuille blanche ou tout autre support, une phrase de leur agresseur et de se prendre en photo en tenant la pancarte. Les clichés sont bien évidemment anonymes.

A l’heure qu’il est, le projet Unbreakable a collecté plus de 2 000 photographies, notamment des hommes, eux aussi victimes de telles agressions. Ce sont leurs témoignages que DGS vous fait découvrir aujourd’hui.

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs1

« Allez… Personne n’a à le savoir… »
A cinq heures du matin, dans les toilettes des dortoirs, lors de ma 6ème nuit à l’université. Eh bien tu sais quoi ? Maintenant toute l’université le sait aussi. »

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs2

« Chuuut… Je viens juste vérifier comment tu vas. »

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs3

« Je veux te montrer combien je tiens à toi. »

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs4

« Les hommes ne peuvent pas se faire violer. »
Quand je l’ai dit à quelqu’un.

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs5

« C’est rien… Tous les frères le font, ça s’appelle s’entraîner. »

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs6

« Tu es mon garçon spécial.
« Promets de ne pas le dire à quiconque. Personne. »
« Si ça fait du bien, pourquoi est-ce si mal ? »

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs7

« Sois un mec et fais-le ! »

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs8

« Je veux que tu te défendes tout seul. »

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs9

« Je pensais que tu ne te souviendrais de rien. »

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs10

« – Amène ton frère ! »
« – Tu es une si jolie fille… »
« – Arrête un peu de chouiner ! Et si tu le dis à quelqu’un, je tue ta mère. »

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-pour-citer-leurs-agresseurs11

« T’es un mec, tu ne peux pas dire « non » à une fille comme moi. »
Février 2013

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs12

C’était le fils des voisins du palier.
J’avais 8 ou 9 ans, il en avait 17 ou 18.
Je ne me souviens plus de tout mais je me souviens avoir été allongé sur le lit en train de regarder le plafond.
Et comment cela est arrivé : « Eh, tu veux t’amuser ? »

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs13

« Comment une fille peut-elle violer un homme ? » A peu près tout le monde à qui j’en ai parlé les quatre premières années après que ce soit arrivé.

« Sois un homme. » Mon ex-fiancée lorsque j’ai fait une crise de panique en la revoyant pour la première fois depuis 8 ans.

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs14

« Je tuerai tes soeurs. » Mon beau-père le jour de mon treizième anniversaire. Ce que je ne savais pas, c’est qu’il leur disait exactement la même chose.

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs15

« Tu es transsexuel ? Ah non, ne te fais pas ça, ne fais pas ça à ton corps. Personne ne veut d’un trans. » Ma petite-amie, avant qu’elle ne me viole (la première fois).
«Tu vois ? Tu es tellement beau tel que tu es. » Ma petite-amie, une fois qu’elle m’a violé (la première fois).

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs16

« Si tu le dis à quelqu’un, tu te feras virer de l’école ! »
L’assistant du prof de Taekwondo, quand j’avais 11 ans.
Je l’ai gardé pour moi jusqu’à mes 31 ans. J’ai honte et je me sens coupable de l’avoir fait aussi tard.

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs17

« Tu ne sais pas quel effet tu me fais. »

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs18

« J’aurais aimé que tu sois une fille. »

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs19

« Ne t’inquiète pas, les mecs sont censés aimer ça. »

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs20

« C’est une question de ne pas se sentir embarrassé et honteux. »

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs21

C’était un policier.
Il faisait ce qu’il voulait.
Il riait pendant que je pleurais.
Ca a continué de mes 6 ans jusqu’à mes 11 ans.

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs22

« Si tu le dis à tes parents, on te massacrera ! »
Mes deux « meilleurs amis » quand j’avais 8 ans.

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs23

« Sois une gentille fille, ne dis rien, d’accord ? »
Silence.

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs24

J’avais 20 ans. Je n’étais pas encore à l’aise avec le fait d’être un transexuel…
Il avait 24 et c’était mon ami, je lui faisais confiance. Il m’a invité à une fête, a mis quelque chose dans mon verre et pendant qu’il m’agressait, ses amis ont tout filmé.
Lorsque je lui en ai reparlé en face à face quelques jours plus tard il m’a dit : « Ce n’est pas parce que tu ne t’en souviens pas que tu n’as pas aimé. »

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs25

« On n’est pas obligés de faire quoi que ce soit… Laisse-moi te servir un autre verre… »

 

26-survivants-dagressions-sexuelles-sarment-de-courage-et-citent-leurs-agresseurs26

« Si tu le dis à quelqu’un, JE TE TUERAIS. »

 

Ces témoignages parlent d’eux-mêmes et montrent que n’importe qui peut être victime de ce genre d’actes, qu’on soit homme ou femme, comme le montrent également ces 27 survivantes d’agressions sexuelles. En tout cas, le projet Unbreakable semble bien parti pour marquer les esprits et sensibiliser un maximum de personnes. Est-ce que vous pensez que ce projet soit à encourager ?

Ces articles vont vous plaire

— Khalil Gibran

La terre est ma patrie et l’humanité, ma famille