12 638 personnes connectées

23 ans après, un jeune homme retrouve ses parents grâce à Google Maps

23-ans-apres-un-jeune-homme-retrouve-ses-parents-grace-a-google-maps-une

C’est peut-être un nouveau signe d’espoir pour les parents dont les enfants ont disparu : un jeune chinois a retrouvé les siens 23 ans après son enlèvement grâce au logiciel Google Maps et à l’initiative de certains internautes. Une histoire émouvante.

Véritable fléau en Chine, les enlèvements d’enfants en bas-âge touchent de nombreuses familles et ce dans la plupart des provinces du pays. Heureusement il y a également des dénouements heureux à certaines de ces tragédies. C’est le cas de Luo Gong, un jeune chinois de 28 ans qui vivait jusqu’à maintenant dans la province du Fujian. Il avait 5 ans et se rendait à l’école maternelle lorsqu’il a été kidnappé il y a 23 ans dans une ville de la province du Shichuan (à près de 1500 km de là où il a vécu jusqu’alors). Désespérés, les parents ont tout essayé afin de le retrouver, sans succès. Ils ont plus tard adopté une petite fille.

Ne sachant pas le nom de sa ville et n’ayant comme souvenir que l’image de deux ponts situés près de là où il habitait, Luo Gong n’avait aucun moyen de pouvoir retourner chez lui. Mais c’était sans compter sur l’essor actuel des nouvelles technologies et des communautés sur Internet. Plusieurs années après, le jeune homme a découvert un site Internet participatif justement créé pour aider à réunir des enfants disparus avec leurs familles. C’est là que Luo Gong a posté une carte très sommaire de là où il habitait selon ses souvenirs. Par chance, un volontaire du site reconnait la ville. Celui-ci lui apprend que dans la ville de Guangan, une famille a perdu son fils il y a 23 ans.

Et avec le nom de la ville, Luo explique qu’il a utilisé le célèbre site de Google, Google Maps pour retrouver l’exacte localisation de son ancienne maison. Grâce au site, il reconnait les deux ponts qu’il avait toujours eu en mémoire après 23 ans. Il explique au journal local Nhaidu que, malgré le fait que ses parents adoptifs l’ont élevé et traité comme leur véritable fils, le désir de retrouver ses véritable parents l’a toujours hanté : « tous les soirs avant de me coucher, je me forçais à revivre la vie que je vivais dans mon ancienne maison« . La mère biologique de Luo Gong explique quant à elle que « dans le passé je ne pouvais m’empêcher de pleurer à chaque fois que je pensais à mon fils, qui pouvait bien être en train de mourir de faim sans vêtements pour lui tenir chaud« .

Google n’a pas souhaité communiquer à propos de cette affaire et personne ne sait encore si les parents adoptifs de Luo Gong vont être poursuivis en justice. En tout cas c’est une très belle histoire ! Ça fait chaud au cœur de voir des familles se retrouver même 23 ans après grâce à Internet et à la solidarité des gens. On souhaiterait que cela arrive plus souvent.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux