250
partages

Les personnes cardiaques pourront bientôt alimenter leur pacemaker grâce aux mouvements de leurs muscles

250
partages
femme-douleur-coeur

C’est un grand pas en avant pour la science : des chercheurs sud-coréens ont mis au point un nanogénérateur permettant d’alimenter un pacemaker simplement grâce aux mouvements de vos muscles. DGS vous en dit plus sur cette innovation qui pourrait bien révolutionner le quotidien des personnes souffrant d’arythmie.

Si les stimulateurs cardiaques sont de plus en plus communs dans notre quotidien, une seule variable demeure problématique : leur durée de vie. Ainsi, passé 7 ans, les patients souffrant de problèmes de coeur sont obligés de procéder à une nouvelle intervention chirurgicale pour remplacer le pacemaker obsolète. Ces interventions sont certes très bien maîtrisées, mais elles s’avèrent de plus en plus dures à supporter et risquées au fil des années.

L’Institut supérieur coréen des sciences et technologies (KAIST) et l’Hôpital Severance de l’université Yonsei ont donc uni leurs forces pour mettre au point cette nouvelle innovation scientifique : un pacemaker alimenté par les mouvements des muscles. Equipé d’un mini générateur relié au tissu musculaire, ce stimulateur cardiaque révolutionnaire pourrait donc sensiblement améliorer le quotidien des patients souffrant d’arythmie. Ce système n’a cependant pas vocation à alimenter de façon entièrement autonome un pacemaker mais plutôt d’en décupler l’espérance de vie.

Côté matériaux, ce nanogénérateur fonctionne grâce à la technique de piézoélectricité, déjà utilisée en 2012 par l’université du Michigan qui avait mis au point un spécimen de pacemaker alimenté par les battements du coeur. Cependant, bien que le professeur Keon Jae Lee se veuille optimiste quant à l’avenir de ce nanogénérateur innovant, assurant qu’il pourrait servir à alimenter d’autres implants médicaux, un problème persiste : il n’a, à ce jour, toujours pas été testé sur l’homme… La route est donc encore longue avant qu’une version cliniquement testable ne voie le jour. A suivre, donc.

kaist-seoul-coree-pacemaker

pacemaker-musculaire

femme-douleur-coeur

personne-mal-coeur

Ce nanogénérateur alimentant un pacemaker via les mouvements des muscles est une innovation scientifique très encourageante. Au bureau, on est évidemment heureux à l’idée que le quotidien des personnes souffrant d’arythmie soit considérablement amélioré grâce à ce pacemaker musculaire. Et vous, pensez-vous qu’il faille développer les nanotechnologies implantées à l’intérieur du corps humain ?

250
partages
AUTEUR
Romain Pernet
SOURCE
FUTURA SCIENCE