2,9k
partages

Un papa illustre l’univers de son fils autiste à travers des portraits chargés d’émotions

2 900
partages
timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice16
Corentin Vilsalmon, le

En souhaitant se rapprocher de son fils autiste, Timothy a réalisé une série de photographies très poignantes pour illustrer cet univers à part. Une collaboration père-fils qui capture des moments d’intimité chargés d’émotions.

Timothy Archibald est un photographe « que les agences appellent pour réaliser des clichés emphatiques de choses qui sont un peu différentes, un peu curieuses. » Il effectue ce métier qui le passionne depuis douze ans. Entre temps, Timothy a eu un fils, Elijah, dont le comportement et le raisonnement étaient difficiles à comprendre pour lui. Le diagnostic de l’autisme du garçon n’était pas encore tombé lorsque le photographe, agacé de ne pas comprendre et de se demander « Pourquoi est-il comme cela ? » a commencé un projet original.

Dans ce projet, père et fils collaborent main dans la main pour donner des clichés où l’univers du petit garçon (5 ans lorsque les séances de photographies ont commencé) se dévoile. D’abord à son père, puis aux lecteurs et internautes. Ce projet, baptisé Echolilia, qui est un dérivé de la traduction anglaise du mot écholalie, une tendance à répéter sans arrêt un mot entendu. Une caractéristique très répandue chez les personnes touchées par l’autisme. Timothy explique qu’Elijah est presque toujours à l’origine des clichés et que lui-même ne fait que photographier ces moments où son fils semble être dans son monde. Même s’il n’hésite pas à donner quelques directives à son fils pour améliorer la qualité visuelle de l’image finale.

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice3

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice20

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice1

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice19

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice4

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice23

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice5

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice10

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice15

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice17

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice13

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice11

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice18

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice12

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice9

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice25

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice14

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice22

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice21

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice8

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice27

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice6

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice24

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice7

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice28

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice29

timothy-met-en-scene-lautisme-de-son-fils-dans-des-photographies-touchantes-pleines-de-malice30

C’est une très belle série de photographies qui nous renseigne à la fois sur le quotidien d’Elijah et sur son univers. C’est une façon très poétique d’illustrer l’autisme et la vie des personnes qui en sont touchées. Timothy a d’ailleurs rassemblé 43 de ses clichés pour composer un livre, Echolilia / Sometimes I Wonder (disponible à partir de 92 €). On a beaucoup aimé ces photographies, elles respirent d’imagination et d’inspiration, surtout celle où on voit Elijah souffler dans un tuyau d’aspirateur ! Pensez-vous que c’est une belle manière de partager des moments avec son enfant autiste ?

2 900
partages
SOURCE
HUMANOSPHERE