700
partages

Un jeune garçon peut de nouveau enlacer sa mère grâce à une prothèse imprimée en 3D

700
partages

L’imprimerie 3D permet de réaliser de grandes choses, notamment dans le domaine médical par exemple. C’est le cas du projet Robohand, une prothèse abordable réalisée avec cette même technique, permettant à des personnes amputées de pouvoir de nouveau attraper des objets.

Le projet a démarré avec un développeur d’Afrique du Sud, Richard Van As. Il travaille actuellement sur une prothèse pour sa propre main qui a perdu quatre doigts lors d’un accident. C’est en collaborant avec Ivan Owen, fabriquant d’accessoires basé à Washington, qu’ils ont eu l’idée de créer la Robohand. Cette prothèse réalisée avec des pièces fabriquées par l’imprimerie 3D, permet déjà à un enfant sud-africain de cinq ans de manipuler des objets du quotidien. De plus, la Robohand est très facile à monter, elle comprends des pièces extrêmement simples comme une corde en nylon, des dés à coudre en caoutchouc et des câbles. 

Cette utilisation ingénieuse de l’imprimerie 3D met en avant la multitude de choses que cette technologie permettra à l’avenir. D’autant plus qu’elle permet de créer des objets peu chers. Par exemple, la Robohand ne coûte que 115 euros environs, contre un prix beaucoup plus élevé pour une main robotique high tech ! Owen a déclaré : « Rich et moi, on aimerait vraiment affiner cette prothèse, et pouvoir apprendre à d’autres personnes à la fabriquer, et répandre cette idée – la produire pour ceux qui sont dans le besoin afin que les gens puissent y accéder sans avoir à payer des milliers de dollars ». Vous pouvez même participer à l’aventure en soutenant financièrement le projet.

Un projet commun entre deux hommes qui pourrait finalement se transformer en révolution pour toutes les personnes souffrant d’infirmité. Pensez-vous que ce projet puisse aboutir et aider des milliers de personnes comme ce petit Waldo ? 

700
partages
AUTEUR
Benoit Collet
SOURCE
TECHCRUNCH
SUJETS RELATIFS