2,3k
partages

Google confesse surveiller des milliers de comptes d’internautes pour le FBI et la CIA

2 300
partages

On savait que la CIA et le FBI pouvaient mettre sur écoute de nombreuses personnes, voire quasiment la totalité de la population américaine, mais ce que révèle Google est très surprenant ! La firme a publié près de 1000 lettres de demande de surveillances de comptes d’internautes.

Ce sont des révélations qui vont peut-être mal passer dans l’opinion publique américaine. Le géant d’Internet, Google, a publié un peu moins de mille lettres de demande de mise sous surveillance de comptes Internet d’américains. Après les mises sur écoute, ce sont donc les boîtes de courriers électroniques, les profils de réseaux sociaux voire les comptes de messagerie comme Hotmail ou Skype qui pourraient avoir été surveillés. Tout ça en vertu du Patriot Act, une loi votée juste après les attentats du 11 septembre et qui vise à contrer le terrorisme par le renseignement.

Sur son blog, Google se justifie : « Vous remarquerez que nous publions des éventails de chiffres mais pas de chiffres exacts. C’est pour répondre aux demandes du FBI, du département de la Justice et d’autres agences qui craignent que la publication de chiffres exacts révèle des informations sur les enquêtes en cours« . Pour la firme californienne, c’est aussi un moyen de satisfaire les associations de défense des droits de l’Homme aux États-Unis qui ont vivement critiqué la mise en action du Patriot Act. L’Electronic Frontier Foundation se félicite d’ailleurs de cette avancée et estime que c’est « une victoire sans précédent de la transparence« .

Reste à savoir si cela se reproduira à l’avenir et si c’est le cas, à quelle fréquence. On peut quand même comprendre que le gouvernement et les services de renseignements tiennent à garder le secret sur les enquêtes en cours.

2 300
partages
AUTEUR
Natasha Bayon
SOURCE
FRANCE INFO
SUJETS RELATIFS