100
partages

Ro-Bat : le premier robot qui réplique l’aile de la chauve-souris

100
partages
Jonathan Guilherme, le

Si la robotique de salon pour nous aider à faire le ménage a encore de la marge pour évoluer, la robotique pour la recherche scientifique n’en finit pas d’avancer ! Des chercheurs ont mis au point une réplique d’aile de chauve-souris robotique pour étudier le mouvement de ses ailes !

Seule espèce mammifère volante du monde, la chauve-souris possède encore de nombreux secrets que les scientifiques tentent de percer. Parmi ceux-là, le secret du mouvement de ses ailes. Et oui : contrairement aux oiseaux à qui les plumes et les os très légers permettent de voler, la chauve-souris est un mammifère dont les ailes sont recouverte uniquement de peau ! Il est donc plus difficile pour elle de voler. Mais les scientifiques de la Brown University aux États-Unis ont mis au point un robot qui réplique à la quasi-perfection ce mouvement !

Baptisé le ro-bat (jeu de mot entre robot et « bat » qui signifie chauve-souris en anglais), ce robot leur a permis de découvrir comment faisaient les chauves-souris pour virevolter dans les airs aussi bien qu’un oiseau. En réalité le robot n’est composé que d’une réplique articulée d’un bras de l’animal, mais est suffisamment réaliste pour que l’équipe des chercheurs ait pu arriver à des conclusions solides grâce à des tests passés dans un tunnel à vent où le robot devait reproduire le mouvement dans des conditions réalistes.

Le secret du vol de la chauve-souris : ses ligaments et articulations présents en très grand nombre qui permettent à l’animal d’avoir une grande ampleur de mouvement, ainsi que l’élasticité de la membrane qui compose l’aile. Celle-ci ne pourra jamais rompre même si on l’étire à 400%. Les scientifiques ont espoir de pouvoir appliquer les résultats de la recherche au domaine de l’aéronautique afin d’améliorer la qualité de vol et l’aérodynamisme de certains avions.

Cette réplique robotique de l’aile d’une chauve-souris est vraiment impressionnante ! On a hâte de voir si les conclusions de l’étude auront de réelles applications dans le domaine aéronautique ! Peut-être que le fameux batpod (ou même la batmobile :P) deviendront réalité un jour !

100
partages
SOURCE
SCIENCES ET AVENIR
SUJETS RELATIFS