950
partages

Le hacker le plus recherché du Japon nargue la Police avec un jeu de piste

950
partages
Anonymous
Corentin Vilsalmon, le

On savait les hackers intelligents et souvent très joueurs, mais on dirait qu’au Japon ils ont un champion du monde ! Recherché depuis plusieurs mois par la police, ce hacker japonais (anonyme, bien sûr) s’amuse à narguer les autorités plutôt que de faire profil bas.

C’est un feuilleton multimédia et policier qui se déroule depuis déjà plusieurs semaines au Japon. À l’origine de tout ça, un hacker Japonais, génie informatique, recherché par les plus hauts services de la Police japonaise. Pour des raisons qu’on ignore encore, ce hacker a envoyé plusieurs mails de menaces d’attentats à la bombe contre des boutiques, compagnies aériennes et quelques écoles du pays. Des menaces prises très au sérieux, d’autant plus que les petits-enfants de l’Empereur Akihito semblent être scolarisés dans l’une de ces écoles.

S’ensuit alors plusieurs mois de traque sur Internet comme dans la vie réelle pour découvrir l’identité de ce hacker surnommé Enkaku, devenu l’ennemi n°1 du pays. Mais pas du tout effrayé par les recherches de l’Agence de Police Nationale (les services de renseignements intérieurs du Japon), l’individu préfère s’amuser à jouer à la chasse au trésor avec les autorités. Le trésor, c’est lui, le jeu de piste se faisant par le biais de la presse, dans un premier temps. L’homme ou la femme recherché a envoyé plusieurs mails codés à divers journaux. Des mails qui semblaient donner des indices menant à la véritable identité d’Enkaku. Pendant ce temps, la police avait déjà obtenu quatre aveux de suspects, tous finalement innocents…

Le dernier chapitre de cette folle histoire s’est déroulé il y a quelques jours, pour le passage à la nouvelle année. Enkaku a envoyé une invitation aux autorités pour se rendre sur une petite île près de la capitale Tokyo. « Ceci est une invitation à un nouveau jeu » a-t-il écrit. Le sésame promis par le hacker a donc été retrouvé… autour du cou d’un chat (dont vous pouvez voir la capture dans la vidéo plus bas) ! Dans la carte mémoire en question se trouvaient les détails du virus qu’a utilisé Enkaku pour pirater les ordinateurs et envoyer ses menaces. Un message a été retrouvé sur cette même carte mémoire, expliquant que finalement, ce serait le dernier. La police japonaise ne risque donc pas de le retrouver de sitôt, malgré l’inédite récompense (25 000€ environ) offerte pour sa capture. Pour l’instant Enkaku semble donc s’être complètement volatilisé.

On est plutôt amusé par ce jeu de piste grandeur nature, malgré les menaces terroristes du hacker. Pensez-vous qu’il refera surface ou qu’il pourra être arrêté un jour ?

950
partages
SOURCE
GIZMODO
SUJETS RELATIFS