250
partages

Un tiers des espèces sous marines sont encore à découvrir

250
partages

Une nouvelle étude parue dans le magazine Current Biology affirme que parmi le million d’espèces vivant dans les océans, au moins un tiers sont encore à découvrir. Un défi de taille pour les chercheurs du monde entier qui tentent de répertorier les espèces. 

Notre planète n’en finira plus de nous étonner. Alors que certains regardent vers le ciel et se préparent à conquérir l’espace, d’autres comme Ward Appeltans, membre de la Comission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO, continuent d’explorer ce qui se cache sur Terre, et plus précisément au fond des océans. Une étude parue dans la revue Current Biology affirme qu’entre 700 000 et 1 million d’espèces marines vivent actuellement sur le globe et qu’au moins un tiers d’entre elles seraient encore inconnues.

Ward Appeltans avait commencé en 1999 une liste des organismes vivants dans les mers d’Europe. Cette analyse s’est étendue en 2007 à l’échelle mondiale, regroupant pas moins de 270 experts internationaux. Leur mission est de cataloguer, mais aussi de découvrir les spécimens peuplant les fonds marins, afin de mieux comprendre comment les protéger. « Si vous voulez protéger l’océan, alors vous devez savoir ce que vous voulez protéger » indiquait Ward Appeltans. 

Cet inventaire mondial est constamment complété par la découverte de nouvelles espèces marines. Un réel défi pour tous les chercheurs qui rencontrent des difficultés pour faire reconnaître leurs trouvailles. « Quand un enfant nait, vous devez aller à la mairie et enregistrer le nom du bébé, pour une nouvelle espèce, la seule chose à faire est de publier un article dans un journal officielPour cinq espèces répertoriées, seulement deux ont été décrites auparavant » affirme le chercheur. 

Pour le moment, l’équipe a répertorié 226 000 espèces et 65 000 autres sont en attente d’être décrites. Une simulation par ordinateur a même permis de dire que le nombre d’espèces qui vivent dans les océans du monde se trouverait entre 700 000 et un million. La nouvelle base de données appelée WoRMS, pour World Register of Marine Species devrait permettre d’aider les scientifiques à mieux référencer toutes ces espèces. 

Etes-vous étonnés de la richesse des océans ?

250
partages
AUTEUR
Jean-Michel Alpin
SOURCE
MARINE SPECIES
SUJETS RELATIFS