100
partages

La science vient de le prouver : la peur du noir rend insomniaque

100
partages

L’insomnie est un mal qui touche quatre français sur dix et l’obscurité de la nuit en serait une des causes principales. La peur du noir ne touche donc pas que les enfants, les adultes auraient-ils la hantise du monstre dans le placard ?

Les insomnies sont un problème qui peut toucher tout le monde, enfants comme adultes. Des chercheurs canadiens de l’université de Ryerson, à Toronto, ont fait le rapprochement entre la peur du noir et les problèmes de sommeil. Ils ont présenté la conclusion de leur étude lors de la 26ème réunion de l’APSS (Associated Professional Sleep Societies) organisée du 9 au 13 juin à Boston. Leur analyse constate que la moitié des participants à l’expérience se sont réveillés durant la nuit par peur de l’obscurité.

Pour mettre ce facteur en évidence, les scientifiques se sont penchés sur les clignotements des yeux des 93 étudiants de l’expérience. Durant leur sommeil, l’équipe de chercheurs a émis des bruits soudains, durant la nuit. Alors que les « bons » dormeurs n’ont pas sourcillé, les victimes d’insomnies réagissaient aux bruits plus l’obscurité était forte. Ainsi, « les mauvais dormeurs associent l’obscurité à leur incapacité à s’endormir », explique Taryn Moss, auteur principal de l’étude. Mais alors les monstres se cachant sous le lit ou dans le placard, c’est faux !?

Et vous, avez-vous peur du noir ? 

100
partages
AUTEUR
Jean-Michel Alpin
SOURCE
FRANCE SOIR
SUJETS RELATIFS