13 941 personnes connectées

125 ans plus tard, de rarissimes clichés pris par les premiers photographes amateurs refont surface

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-une

Il y a plus d’un siècle de cela, le premier appareil photo à destination du grand public faisait son apparition. Une révolution qui a signé l’arrivée des photographes amateurs. Un musée anglais en a retrouvé quelques-unes et DGS vous fait découvrir ces photographies pour un magnifique voyage dans le temps.

C’est en 1888 que le Kodak Box, premier appareil photo commercialisé au grand public fait son apparition. En 1889, le Kodak no.1 lui succède même s’il demeure dans le commerce jusqu’en 1895. Avec le Kodak no.1, il était possible de réaliser une série de 100 captures mais les utilisateurs devaient envoyer leur appareil photo à Kodak afin qu’ils s’occupent du développement, de l’impression et leur renvoie les images.

A l’époque, détenir un tel produit n’était pas très couteux puisque vous pouviez posséder l’appareil pour environ 18 euros et le coût lié à l’impression des photos était aux alentours de 7 euros.
Le musée National Media Museum situé à Bradford en Angleterre est parvenu à récupérer ces clichés considérés comme les premières photographies prises par des amateurs.

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-02

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-03

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-04

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-05

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-06

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-07

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-08

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-09

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-10

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-11

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-15

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-16

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-17

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-18

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-19

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-20

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-12

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-13

125-ans-plus-tard-de-rarissimes-cliches-pris-par-les-premiers-photographes-amateurs-refont-surface-14

On a trouvé ces clichés saisissants de toute beauté. Ces photographies ont un côté nostalgique qui ne nous laisse pas indifférents à la rédaction. C’est vraiment très intéressant de se plonger dans le passé de cette manière, en profitant de clichés pris par des photographes amateurs. On aurait bien aimé connaître leur histoire et les secrets cachés derrière ces photos. Qu’est-ce que ces clichés pleins de nostalgie vous évoquent ?

Ces articles vont vous plaire

— Simone Weil

Aimer un être, c’est tout simplement reconnaître qu’il existe autant que vous