13 189 personnes connectées

12 effroyables parasites qui prennent contrôle du corps de leur hôte pour accomplir leur sombre dessein

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein-une

Il existe de nombreux parasites aux tailles et aux formes très diverses. Certains se contentent de vivre aux crochets de leur hôte, d’autres décident tout simplement de les faire mourir une fois qu’ils n’ont plus besoin d’eux. Certains sont même capables de contrôler le cerveau de leurs victimes jusqu’à les mener au suicide. DGS vous fait découvrir 12 parasites qui donnent froid dans le dos !

1. Le nématomorphe Spinochordodes tellinii

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein5

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein9

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein10

Ce ver infecte les criquets et sauterelles. À l’état adulte, ces vers infestent certains plans d’eau dans lesquels viennent s’abreuver les insectes. Là, ils ingèrent sans le savoir les oeufs de larves de ces vers qui commencent à se développer dans l’organisme de leur hôte. Grâce à des agents chimiques, les larves prennent alors le contrôle de l’insecte… Et le forcent à se suicider en plongeant dans une flaque d’eau et en s’y noyant. Les larves survivent et s’échappent pour répéter ce cycle.

 

2. Le protozoaire Toxoplasma gondii

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein2

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein3

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein25

Les rats et les chats ne sont pas vraiment les meilleurs amis du monde, c’est le moins qu’on puisse dire. Cela est dû à une particularité des rats qui fait que dès qu’ils sentent l’odeur de l’urine d’un chat, ils s’enfuient aussitôt. Plus que du simple dégoût, donc. Mais là où le protozoaire appelé Toxoplasma gondii est remarquable, c’est que si on l’injecte dans l’organisme d’un rat, cette sensation de répulsion disparaît complètement. Pire encore, dans certains cas elle peut même se transformer en attirance sexuelle pour cette odeur si particulière. L’objectif du parasite est de faire en sorte que le rat soit mangé par le chat pour continuer son cycle de vie dans l’organisme du félin.

 

3. Le ver Dicrocoelium dendriticum

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein3

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein5

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein6

Le cycle de vie du Dicrocoelium dendriticum est particulièrement compliqué et bien rempli. Première étape : s’introduire dans l’estomac d’une vache ou tout autre animal ruminant. Les vers se mélangent avec les restes du repas de ces animaux, pondent leurs oeufs qui sont éjectés en même temps que les excréments. Deuxième étape : un escargot innocent vient se nourrir des excréments. Il avale avec eux les oeufs du ver parasite. Une fois éclos, les larves viennent parasiter les glandes digestives et s’y reproduisent. Mais le système immunitaire de l’escargot ne leur laisse pas de temps de répit et fait migrer les vers jusqu’à la surface du corps de l’escargot avant d’en être expulsés par des gouttes de liquide gluant. Mais ce n’est pas fini ! Troisième étape : une  fourmi vient manger ces boules gluantes. Les vers activent alors leurs capacités de manipulation et attendent la nuit pour forcer la fourmi à se placer tout en haut d’une herbe et d’attendre d’être mangée…

 

4. Le nematode Myrmeconema neotropicum

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein4

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein7

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein8

Une fois que le nematode Myrmeconema neotropicum s’introduit dans cette fourmi sud-américaine, il transforme son postérieur en une sorte de grosse baie rouge. Pourquoi donc ? Tout simplement parce que les forêts vierges de la région regorgent de baies de ce genre dont raffolent certains oiseaux. Vous voyez où le parasite veut en venir : en faisant ressembler la fourmi à une baie mise bien en évidence, le parasite peut ainsi se faire gober par un oiseau à travers la fourmi parasitée. Machiavélique.

 

5. La guêpe Hymenoepimecis argyraphaga

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein1

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein1

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein

Cette guêpe parasite venue du Costa Rica a une capacité très spéciale qui terrorise et zombifie littéralement une pauvre araignée du nom de Plesiometa argyra. Lorsque vient le temps de procréer, la femelle guêpe choisit une araignée, la paralyse puis pond un œuf à l’intérieur. Une fois sortie de son œuf, la larve continue de vivre à l’intérieur en se nourrissant de son hôte qui continue sa vie sans vraiment se rendre compte du monstre qui la parasite. Après plusieurs semaines d’incruste, la larve de guêpe injecte une substance chimique… Qui force l’araignée à construire une toile au design qui ne ressemble pas vraiment à celui d’une toile d’araignée normale. Une fois le travail terminé, la larve achève son hôte et se fait un cocon au beau milieu de la toile.

 

6. La guêpe Glyptapanteles

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein6

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein11

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein12

Cette guêpe parasitaire infecte souvent certaines espèces de chenilles. Le cycle de reproduction de cet insecte commence lorsqu’une guêpe pond ses œufs dans un bébé chenille sans défense. Les œufs éclosent et les larves se développent en même temps que la chenille. Une fois que les larves ont atteint leur pleine croissance, elles sortent de la chenille pour s’enfermer dans une chrysalide. Mais ce n’est pas fini puisque la chenille contracte alors une sorte de syndrome de stockholm qui la pousse à ne plus se nourrir et à rester près des chrysalides pour les protéger d’éventuels prédateurs.

 

7. Le nematoda Heterorhabditis bacteriophora

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein12

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein13

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein23

Ce nématode ne fait pas du tout comme les autres parasites de cette liste. Contrairement à eux qui n’espèrent qu’une chose : être mangés par des prédateurs pour ainsi faire perdurer leur cycle de vie, le Heterorhabditis bacteriophora préfère les éloigner. En fait, lorsque ce parasite infecte une larve, il fait en sorte que la larve change de couleur pour virer au rouge vif. Pour les prédateurs, cette couleur est considérée comme un signal d’alerte, notamment pour les rouges-gorges, qui évitent soigneusement de s’en approcher dans certaines études. Le parasite agit de cette façon car il a besoin de la larve : il fait en sorte qu’elle se liquéfie pendant qu’il s’en nourrit. Le Heterorhabditis bacteriophora mourrait si la larve venait à être mangée.

 

8. Le fungus Ophiocordyceps unilateralis

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein8

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein15

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein16

Certaines espèces de fourmis aiment particulièrement bâtir leurs nids en hauteur, dans des arbres. Mais le fungus Ophiocordyceps unilateralis a la capacité de mettre cette habitude à rude épreuve. Si une fourmi est infectée par le fungus‚ celle-ci est alors contrainte de descendre des hauteurs vers le sol‚ un endroit plus propice au développement du fungus. Pendant tout ce temps‚ la fourmi agonise et est forcée d’attaquer le sol de ses mandibules car ce sont les seuls muscles fonctionnant encore. Pendant ce temps‚ le parasite consomme l’intérieur de la fourmi avant de se libérer du corps de son hôte pour aller infecter d’autres fourmis.

 

9. Le bernacle sacculina carcini

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein9

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein17

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein18

Les larves de ce parasite commencent leur vie dans l’eau et sont libres de nager où bon leur semble. Mais une fois qu’elles ont trouvé un crabe à parasiter ce n’est plus la même histoire ! C’est la larve femelle qui colonise en premier le crabe. Elle se loge près des organes génitaux du crustacé, formant une bosse sous sa carapace. Elle déploie ensuite des filaments qui parasitent tout le reste du corps du crabe, le soumettant presque entièrement au parasite. La bosse grossit petit à petit, jusqu’à ce qu’un sacculina mâle vienne fusionner avec la femelle et la féconder. Ils se reproduisent alors continuellement pendant que le crabe est utilisé comme mère porteuse, développant par la même occasion un instinct maternel pour les œufs des sacculina carcini. Mais ce n’est pas tout puisque dans le cas où le bernacle parasite un crabe mâle, celui-ci subit une série de transformations, notamment son ventre qui devient plus plat et plus large pour y accueillir une pléthore d’œufs.

 

10. Le ver Schistocephalus solidus

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein10

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein19

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein20

Ce ver plat parasite les oiseaux. Mais comme beaucoup d’autres parasites dans cette série, il aime bien changer d’hôte très souvent. Ainsi, à l’âge adulte, il se reproduit dans l’estomac d’un oiseau mangeur de poissons. Les œufs sont ensuite rejetés dans l’eau avec les excréments. L’étape d’après est que les œufs sont ingérés par une petite espèce de crustacés appelée copepoda avant que ceux-ci ne soient ensuite mangés par des épinoches. C’est à ce moment que le schitocephalus solidus montre son vrai visage : il force l’épinoche à chercher des eaux plus chaudes pour pouvoir se développer plus rapidement dans le ventre du poisson. A tel point que le parasite pèse souvent plus lourd que l’épinoche une fois que sa croissance est terminée. Une fois que tout est en place, le schitocephalus force le poisson à devenir plus solitaire et à s’éloigner du groupe… Représentant ainsi une proie de choix pour les oiseaux.

 

11. Le ver Euhaplorchis californiensis

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein11

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein21

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein22

La vie de ce ver commence en tant que parasite d’un type d’escargot à cornes aquatiques que l’on peut trouver dans les eaux du sud de la Californie. L’hôte devient stérile pendant que le ver se reproduit par centaines. Les larves quittent le mollusque pour chercher une maison plus confortable chez le fondule barré. Il entre dans son organisme par les branchies avant d’aller s’installer dans la boîte crânienne du poisson, juste à côté du cerveau. La larve libère des phéromones qui jouent avec les sens du poisson et son système nerveux. Il en résulte un comportement suicidaire qui pousse le poisson à se faire remarquer par les prédateurs et à se faire manger. Une fois dans l’oiseau, les larves pondent des œufs qui sont extraits par les excréments et qui attendent patiemment qu’un escargot aquatique passe par là…

 

12. Le ver plat Leucochloridium paradoxum

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein7

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein13

12-effroyables-parasites-qui-prennent-controle-du-corps-de-leur-hote-pour-accomplir-leur-sombre-dessein14

Le Leucochloridium paradoxum est un ver plat très particulier. Il se développe dans le corps de certains oiseaux qui ne semblent pas être vraiment dérangés par cette présence. Ils se reproduisent dans le corps de l’oiseau et y pondent leurs œufs. Ceux-ci sont ensuite expulsés à l’extérieur avec les excréments du volatile… Pour y être mangés par un escargot ! C’est là que le calvaire du mollusque commence puisqu’une fois que les larves parasitaires ont éclos, celles-ci se développent et se reproduisent pour former une sorte de long tube jaune verdâtre qui ressemble étrangement à une chenille. Ce tube vient ensuite se loger dans un ou plusieurs des yeux de l’escargot… Et attirent les oiseaux. Pour avoir encore plus de chance de se faire repérer par un oiseau, le ver plat oblige l’escargot, qui préfère pourtant sortir la nuit, à se déplacer en plein jour.

 

Quand on voit toutes ces preuves que la nature peut être extrêmement vicieuse, on est heureux de savoir qu’il n’existe pas de parasite qui soit capable de contrôler notre corps de cette façon (du moins, on l’espère) ! Chez DGS, beaucoup de ces situations ont donné une peur bleue aux rédacteurs (et rédactrices), la nature a des aspects parfois terrifiants ! Quel est le parasite qui vous a le plus impressionné ?

Ces articles vont vous plaire

— Albert Camus

En vérité, le chemin importe peu, la volonté d’arriver suffit à tout.