12 366 personnes connectées

10 femmes oubliées par les manuels scolaires qui ont pourtant révolutionné la science

Virginia Apgar (1909-1974) : Anesthésiste

virginia-apgar-1968

Elle a proposé en 1952 son propre système pour évaluer l’état d’un nourrisson aux premières minutes de sa vie, avant cela il n’existait aucun moyen de déterminer si tout allait bien avec le nouveau-né. Aujourd’hui, le score d’Apgar est utilisé dans le monde entier et le résultat est annoncé aux parents et au pédiatre en même temps que la taille et le poids. Une vraie innovation pour le domaine obstétrique.

 

Chien-Shiung Wu (1912-1997) : Physicienne

luxfon_com_22606

Cette Américaine d’origine chinoise est surtout connue pour avoir infirmé la loi de conservation de la parité qui déclarait que les particules qui se répètent de façon symétrique se comporteront de la même manière. En 1956, elle a effectué une expérience qui a démontré que sous certaines conditions, le principe ne s’appliquait pas. Cette recherche lui a permis de décrocher le prix Nobel de physique un an plus tard.

 

Ann McLaren (1927-2007) : Embryologue

ann-Mclaren

Dès le milieu des années 1950, McLaren et ses employés ont réussi à féconder l’ovule d’une souris hors de l’utérus et ont ensuite implanté les embryons à une mère porteuse. Suite à la réussite de cette expérience, McLaren a envoyé un télégramme à son collègue pour lui annoncer : « 4 bébés-éprouvettes sont nés ! »

 

Stephanie Kwolek (1923-2014) : Chimiste

kwolek

C’est l’inventrice du Kevlar, ce matériau pare-balles très utile aux forces de l’ordre. Chimiste de formation bien qu’elle ait toujours rêvé de devenir médecin, elle est entrée à l’entreprise américaine DuPont avec l’intention de gagner de l’argent pour entrer à l’école de médecine. Mais elle a fini par se passionner par son travail et s’est spécialisée. En 1964, son groupe a été chargé de développer un matériau qui pourrait remplacer le cordon en acier dans les pneus de voiture. Le Kevlar, qu’ils ont créé, était au final cinq fois plus résistant que l’acier et beaucoup plus léger. De nos jours, il est utilisé dans tous les domaines, des instruments de cuisine aux vaisseaux spatiaux.

 

Ces femmes comptent parmi les plus grandes scientifiques du monde. Elles ont effectué des découvertes capitales qui ont mené à des innovations dans différents domaines. A la rédaction, nous sommes très heureux de pouvoir mettre en avant le travail formidable de ces femmes dont la reconnaissance n’a pas été à la hauteur de leurs réalisations. Pour vous, quelles sont les raisons qui expliquent l’absence de ces femmes dans les manuels scolaires ?

Trois astéroïdes ont été baptisés du nom des présentateurs de “C’est pas sorcier”

— @Alex_Dobro