13 874 personnes connectées

10% de nos bouteilles d’eau minérales contiendraient des pesticides

10-de-nos-bouteilles-deau-minerales-contiendraient-des-pesticidesUNE

C’est une étude réalisée par le magazine 60 Millions de consommateurs et la fondation France Libertés qui a permis la découverte de pesticides et de médicaments dans nos bouteilles d’eau…

L’étude scientifique a porté sur 47 bouteilles d’eau, trois bonbonnes et plus d’une dizaine d’échantillons d’eau du robinet de trois départements. Parmi ces échantillons, on retrouve des traces de pesticides et de résidus de médicaments dans 10 bouteilles et dans l’eau du robinet !

En regardant l’étude de plus près, on trouve les noms des différents composants qui polluent notre eau, de l’atrazine qui est un désherbant, et des médicaments contre le cancer du sein (du tamoxifène)… Cependant l’association relativise cette découverte : « Dans tous les cas, il ne s’agit que de traces qui ne remettent pas en cause la potabilité de l’eau. Mais elles révèlent à quel point notre environnement peut être contaminé« .

Une contre-expertise de la chambre syndicale des eaux minérales affirme tout de même qu’il y a bien des traces mais : « les traces de pesticides ou de médicaments le sont à des niveaux infinitésimaux de l’ordre du milliardième et donc parfaitement conformes à la réglementation« .

Impossible de se faire un avis et de prendre des mesures pour éviter tout ça, d’un côté on nous informe de ce que les fabricants de bouteilles d’eau nous cachent mais de l’autre, pas de dangers il n’y en a pas beaucoup… Mais d’où peuvent bien provenir ces sources de contamination ? Et à force d’en boire, ces traces ne finiront elles pas par devenir plus importantes et provoquer des problèmes sur notre santé ? Au final, trouvez-vous cela surprenant ? Quel est votre avis sur toute cette histoire ? Nous qui pensions que l’eau en bouteille était plus saine que celle du robinet…

Ces articles vont vous plaire

— Montesquieu

Il faudrait convaincre les hommes du bonheur qu’ils ignorent, lors même qu’ils en jouissent