13 435 personnes connectées

10 armes aussi loufoques qu’originales dont vous n’auriez jamais soupçonné l’existence

Du revolver au canon en passant par la mitrailleuse, les armes à feu ont toujours existé en différentes tailles et formes. Pourtant, certains modèles particulièrement originaux peuvent prendre la forme d’objets anodins ou avoir des effets hors du commun. DGS vous fait découvrir 10 armes complètement loufoques.

 

1. Revolver Digital Armatix

revolver-digital-armatix

Le Revolver Digital Armatix est tout droit sorti d’un film de science-fiction. L’arme est équipée d’une sécurité digitale qui ne peut être désactivée que si l’utilisateur porte une montre spéciale à son poignet. Ce bracelet envoie un signal au revolver qui permet de le débloquer et de faire feu. La montre elle-même ne peut être activée qu’avec un scan de l’empreinte digitale de son propriétaire. Cela signifie que seuls les tireurs autorisés peuvent utiliser ce revolver et qu’il est impossible de subtiliser l’arme pour la retourner contre son propriétaire.

 

2. Mortier de poing

mortier-de-poing

Comme son nom l’indique, le mortier de poing est une arme que vous pouvez tenir à une main et qui peut envoyer des explosifs à moyenne portée. L’utilisateur était censé amorcer une grenade avant de la tirer via l’arme grâce à de la poudre à canon. Utilisée principalement entre le 16e et le 18e siècle, l’arme n’était pas très populaire en raison de son manque de fiabilité et de sécurité. En effet, les grenades pouvaient parfois se bloquer à l’intérieur du canon ou encore exploser trop tôt à cause de la poudre à canon.

 

3. Pistolet-stylo R.J. Braverman Stinger

R.-J.-Braverman-Stinger-Pen-Pistol

Les armes déguisées en objets de la vie courante ont été popularisées grâce au cinéma, notamment dans les James Bond. Le pistolet-stylo R.J. Braverman Stinger diffère cependant des autres pistolets-stylos car il prend la forme d’une arme à feu classique, lui permettant d’échapper aux régulations strictes sur les armes déguisées. Créé dans les années 90, seuls 4000 exemplaires de ce modèle ont été écoulés, le rendant quelque peu collector.

 

4. La poivrière

poivriere

Une poivrière est un type d’arme à feu à canons tournants, sorte de revolver avec un barillet très allongé dont chacune des chambres fait directement office de canon. Cependant le poids de chaque barillet alourdit considérablement l’arme, la rendant peu précise. Entre chaque tir, il faut recharger en faisant tourner l’ensemble des canons, ce qui rend la poivrière peut adaptée aux combats modernes.

 

5. Pistolet vomitif

pistolet-qui-fait-vomir

Le pistolet vomitif est une nouveauté qui se veut être la prochaine référence en matière d’armes non létales. Cette arme est une sorte de torche qui envoie une lumière clignotante capable de causer nausées et vomissements intenses. Le projet, abandonné par l’armée américaine a été repris par deux amateurs qui proposent une version à moins de 250 $.

 

6. Auto Assault-12

auto-assault-12

Le fusil à pompe est souvent une arme privilégiée pour le combat rapproché en raison de sa capacité à immobiliser l’adversaire et à couvrir une large zone, mais son principal défaut est sa cadence qui ne permet pas de tirer de manière continue. L’Auto Assault-12 a été conçu pour répondre à ces problèmes. L’arme peut contenir jusqu’à 32 munitions dans le même chargeur et différents types de balles, comme des munitions de chevrotine, des explosifs, ou encore des balles non létales.

 

7. L’Active Denial System

Active-Denial-System

L’Active Denial System (ADS) est un système d’armes non létales à énergie dirigée développé pour l’armée américaine par Raytheon. C’est un puissant émetteur d’ondes millimétriques utilisé pour disperser une foule. Pour des raisons de sécurité, ces ondes ne peuvent être absorbées que par la couche supérieure de la peau. Les personnes touchées par le rayon ressentent de douloureuses brûlures. En effet, celui-ci fonctionne comme un micro-ondes et fait chauffer la graisse sous la peau en traversant d’épaisses couches de vêtements. Les effets sont temporaires et s’arrêtent une fois que le rayon ne cible plus la victime.

 

8. Pistolet patte d’oie

pistolet-pied-de-canard

Le pistolet patte d’oie a été principalement manufacturé entre le 19e et le 20e siècle. Il diffère des autres pistolets à canons multiples car les siens ne sont pas tous orientés dans la même direction, à la manière d’une patte d’oie, ce qui permettait au tireur de faire feu sur plusieurs cibles en même temps. Cette particularité l’a rendu très populaire chez ceux qui devaient affronter des groupes d’individus, comme les gardes de prison ou les capitaines de bateau. Cette arme était néanmoins loin d’être parfaite à cause de son poids et de son recul qui la rendaient difficile à armer et à utiliser.

 

9. Générateur de foudre

generateur-foudre

Le Générateur de foudre est une arme que l’on s’attend plus à trouver dans un jeu vidéo qu’entre les mains d’un soldat, mais elle est bel et bien réelle. Financé par le ministère israélien de la Défense, le Générateur de foudre est capable d’envoyer des ondes de choc jusqu’à 45 mètres en utilisant un mix de gaz, de pétrole liquéfié et d’air. Les ondes donnent la sensation aux victimes de s’être fait tirer dessus, même si elles ne subissent aucun dégât. A noter que le Générateur de foudre peut causer des dégâts irréversibles à toute personne qui se situe à moins de 10 mètres.

 

10. PHASR

PHASR

Développé par le département de la Défense américain au sein de la base aérienne de Kirkland, le PHASR est un fusil léger non létal. Créé pour les soldats et les forces de l’ordre, il peut temporairement aveugler les ennemis grâce à un rayon laser. Le PHASR possède d’ailleurs deux rayons laser à différentes longueurs d’ondes et désoriente également ses victimes, les rendant totalement inaptes au combat. Il est équipé d’un système de détection de la distance afin d’ajuster la puissance et de ne causer aucun dommage irréversible aux victimes.

 

Ces armes hors du commun ont toutes une spécificité par rapport aux modèles plus classiques. A la rédaction, nous sommes rassurés de voir que la recherche s’oriente désormais en majorité vers les armes non létales qui ne causent pas de dégâts irréversibles. Quant à vous, pensez-vous qu’il faille remplacer les armes de nos forces de l’ordre par des pistolets vomitifs par exemple ?

Ces articles vont vous plaire

— S.E.L.L.

En 2015, 53% de la population française déclarait jouer aux jeux vidéo